tequio30

Un Peu D’Histoire

Avant de créer AgroSanO, nous avons fait nos premiers pas en agriculture en cultivant des tomates dans un système de monoculture sous serre, induit par la fausse illusion de l’agriculture protégée. Nous nous sommes rapidement rendus compte que cette supposée agriculture moderne dépendante des mafia de la chimie agricole et des pesticides allait détruire nos sols, polluer notre eau, nous rendre malade, en finir avec toutes nos ressources et tout ca sans même nous récompenser avec des prix justes.

Cherchant une alternative qui nous conduise à l’opposé de l’appauvrissement de la nature, de notre santé et de notre portemonnaie, nous avons fait beaucoup de recherches sur internet jusqu’au jour où nous sommes tombés sur la méthode GROW BIOINTENSIVE de John Jeavons (généralement traduit en français par « microagriculture bio-intensive »), qui décrit en détail la manière d’être très productif sur une toute petite surface. Jeavons dit avoir été fortement influencé par les pratiques agricoles des maraîchers parisiens du XIXe siècle, qui faisaient jusqu’à huit successions par année, avec des espacements réduits, en accordant une attention toute particulière au maintien et soins du sol. Suite à un internat de 6 mois dans la ferme de Jeavons, nous sommes revenus à Oaxaca et avons continué à cultiver sous serre, mais avec la ferme intention de diversifier notre espace productif et d’appliquer de nouveaux concepts tels que la rotation et l’association des cultures. En parallèle, nous avons adapté nos schémas de commercialisation, passant de la grande distribution et vente à intermédiaires à la commercialisation en circuit court comme la vente aux restaurants locaux ainsi qu’à la famille et aux amis. Depuis un peu plus d’un an, nous avons commencé à commercialiser une grande partie de notre production au travers d’un système de vente et livraison hebdomadaire de paniers bio, appelé tenates. Ce système nous est apparu comme l’une des formes les plus nobles de canaliser notre production, aussi bien au niveau financier qu’écologique et social.

Grâce à l’expérience accumulée, nous avons également pu travailler depuis 4 ans avec plusieurs ONGs et universités, offrant des formations pratiques et théoriques pour la mise en route de potagers bio, aussi bien en ville que dans les communautés rurales de l’état de Oaxaca. Nous avons également commencé la reproduction de semences d’espèces diverses, cultivées dans notre propre jardin.

En résumé, après 10 ans de travail intense de la terre, le plus important pour nous réside dans l’accumulation de connaissances et d’expériences, ainsi que dans notre développement personnel et une énorme prise de conscience en faveur de la vie. Nous sommes passés par différentes étapes au cours de cet apprentissage avec la Terre et chaque nouvelle étape nous a transformés, et a métamorphosé notre rapport au monde et aux autres. Inévitablement, notre travail quotidien est devenu notre philosophie de vie et nous ne le changerions pour rien au monde.

tequio03
img_20160130_180113

Lupe Chávez

Originaire de Villahermosa, Tabasco, Lupe est venue habiter à Oaxaca il y a 11 ans. Son diplôme d’Ingénieur en Télécommunication en poche, elle a exercé sa profession pendant 9 ans, faisant partie de la statistique des « salariés qui rêvent de voir arriver le weekend. »

Cherchant une alternative a la routine du métro-boulot- dodo, elle a finalement trouvé sa véritable passion travaillant la terre. Cela fait maintenant 10 ans qu’elle apprend l’art d’être paysanne, ce qui l’alimente et la maintient en vie tous les jours dans tous les sens du terme.

img_8937-ligero

Fredy Armengol Méndez

Ingénieur en électronique de formation et paysan par conviction. Originaire de San Sebastian Etla, Oaxaca. Il est devenu ingénieur induit par l’idée qu’avoir une carrière professionnelle était un "progrès" et parce que son père, lui même fermier, lui a toujours répété qu’il fallait qu’il étudie pour ne pas terminer comme lui.

Fredy a travaillé 9 ans comme ingénieur en électronique, principalement au sein de l’entreprise Telcel. Cela fait maintenant 9 ans qu’il est devenu paysan, et il adore le fait d’apprendre constamment, de faire quelque chose qui le maintient en bonne santé et qui le reconnecte a la nature tous les jours.

Il éprouve une grande fierté à cultiver des aliments sains pour lui même et pour les autres. « Ce n’est pas un travail pour moi, c’est un mode de vie qui m’a profondément changé, dans tous les aspects. Ca a changé ma manière de coopérer avec le village, ma manière de manger, le fait que je suis devenu responsable de mes déchets, et surtout ca me permet de voir les choses comme un tout interconnecté. »

p1100054

Claire Auzias

De nationalité française, Claire est venue a Oaxaca en 2011 pour travailler sur des projets de développement rural, principalement orientés vers la gestion des ressources naturelles, la sécurité alimentaire et la gestion communautaire du territoire. Fatiguée de parler d’agriculture sans jamais avoir planté un chou, Claire est partie à la recherche de quelque chose de plus concret et terre-à- terre (littéralement), ce qui l’a amené a connaître de nombreuses initiatives d’agroécologie et d’agriculture régénératrice au Mexique. C’est au cours de cette exploration qu’elle est tombée par un curieux effet du hasard sur Fredy & Lupe et qu’elle s’est intégrée à l’équipe en septembre 2014.

« N’y a-t- il plus grande liberté en ces temps de dictature alimentaire que de pouvoir cultiver ses propres aliments? N’y a-t- il plus beau que de pouvoir explorer, rechercher, expérimenter sur les processus créatifs de la nature, de pouvoir le faire tous les jours et d’appeler ça son « travail »! J’adore ce que je fais, et j’espère que plus de gens nous rejoindrons dans cette magnifique aventure! »